Le projet CROYAN

Le musée du quai Branly - Jacques Chirac dispose d’une importante collection d’objets collectés entre 1650 et 1850, dans les régions des Plaines et des Grands Lacs, situées dans les territoires actuels du Canada et des États-Unis. Arrivées en France, ces pièces ont été intégrées d’abord aux collections royales puis, suite à la Révolution française, aux collections nationales. Il s’agit d’une collection exceptionnelle pour la connaissance des nations autochtones habitant ces régions, ainsi que pour mieux comprendre leurs relations avec les Européens à partir du XVIIe siècle. En raison du grand intérêt de ce fonds, nous avons souhaité lancer un projet de recherche pluridisciplinaire afin d’en développer la connaissance et la valorisation : le projet CROYAN – Collections Royales d’Amérique du Nord.

La palissade de verre. Juin 2016
© musée du quai Branly - Jacques Chirac, photo Xavier Pierre

NOS
OBJECTIFS

Notre démarche croise l’étude historique des objets (principalement à partir des sources écrites de l’époque), l’analyse matérielle des pièces (études technologiques, identification des matériaux et des traces d’usage), les interventions de conservation-restauration (ce fonds requiert en effet un suivi régulier en raison de ses spécificités matérielles et de son ancienneté) et la collaboration avec les spécialistes amérindiens issus des communautés d’origine des objets. Le projet de recherche vise à apporter un éclairage inédit sur la provenance et le contexte de collecte des pièces, sur la valeur et la fonction attribuées jadis et aujourd’hui à ces objets variés par les nations amérindiennes et à assurer leur transmission aux générations futures.

Le projet repose sur une approche pluridisciplinaire, associant des professionnels aux spécialités et profils académiques et culturels variés : anthropologues, historiens, conservateurs, restaurateurs, chimistes, experts autochtones, aînés et artistes.

Son succès repose sur la complémentarité des spécialités, des méthodes et des points de vue adoptés. Le dialogue entre savoirs autochtones et universitaires est essentiel pour permettre une meilleure compréhension des collections étudiées. Il l’est également pour rendre compte des biais présents dans les pratiques académiques, dont les chercheurs ne sont pas toujours conscients. Ce projet cherche à réintégrer les collections anciennes dans l’actualité, en suscitant des discours contemporains sur ces objets qui évoquent les questionnements présents, les traditions actuelles, les langues et le territoire, en soulignant l’importance de la culture autochtone dans le temps et dans l’espace.

NOTRE
ÉQUIPE

Notre projet interdisciplinaire réunit des universitaires, des conservateurs, des représentants des communautés-sources, des ingénieurs, des restaurateurs, des chercheurs en conservation préventive et un juriste dans une problématique d’étude, de préservation et de diffusion des collections. 

NOTRE
SITE WEB

L'objectif du site est de faire connaître le projet et les collections d’Amérique du Nord arrivées en France avant 1856 auprès d’un public large. Il informe sur les collections conservées à Paris et ailleurs en France, sur les étapes et participants du projet, ainsi que sur les résultats issus de la collaboration mise en place. Il vient compléter la production scientifique du projet CROYAN.

Coordination scientifique et éditoriale : Paz NÚÑEZ-REGUEIRO et Leandro VARISON
Équipe éditoriale : Julien BRACHHAMMER, Angèle MARTIN, Anael MICHEL, Nikolaus STOLLE
Contributeurs : membres du projet de recherche CROYAN et partenaires

Vue sur le musée. Juillet 2015 Le jardin du musée conçu par le paysagiste. Gilles Clément a été réalisé grâce au mécénat de la Fondation  entreprise ENGIE
© musée du quai Branly - Jacques Chirac, photo Roland Halbe

Partenaires institutionnels

 

Vue sur le jardin. Printemps 2009. Le jardin du musée conçu par le paysagiste Gilles Clément a été réalisé grâce au mécénat de la Fondation d'entreprise ENGIE
© musée du quai Branly - Jacques Chirac, photo Cyrille Weiner

Sponsors et mécènes

Fondation des Sciences du Patrimoine

La Fondation des Sciences du Patrimoine est une fondation partenariale placée sous le haut patronage du ministère de la Culture. Elle a pour ambition de structurer et de financer la recherche autour du patrimoine culturel matériel, avec trois axes : la connaissance intime du patrimoine, amélioration des procédés de conservation et de restauration, amélioration des techniques de diffusion des connaissances.

Visitez le site officiel

 

Terra Foundation for American Art

La Terra Foundation for American Art apporte son soutien aux personnes, aux organisations et aux communautés afin de promouvoir des conceptions multiples et élargies de l’art américain. Créée en 1978 et basée à Chicago, avec une antenne à Paris, son programme de mécénat, sa collection et ses initiatives ont pour vocation de favoriser les dialogues interculturels sur l’art américain au niveau local, national et international.

Visitez le site officiel

À lire aussi